Quoi faire pour intégrer les outils informatiques de OSI

, par  Brice BOULANGEOT

Utilisateur du cloud microsoft OSI

  • En tant que membre de ce système informatique vous bénéficiez des dernières versions de office aussi bien en version online (office365) que installées sur un terminal. Celui-ci peut-être de type PC (apple ou windows) ou smartphone/ tablette (android/windows/apple).
    Il est possible d’installer jusqu’à 5 fois sur différents type de terminal votre compte cloud microsoft OSI avec les logiciels qui l’accompagne.
    Cependant n’oubliez pas les consignes suivantes :
    • Il faut désinstaller toute autre version en cours d’usage autre que Office365 pour pouvoir l’installer ensuite, sous peine de bloquer définitivement l’ordinateur et de voir le cas échéant reformater la machine. (Si vous désinstallez, pour pourvoir installer, vous retrouverez TOUS vos documents car cette version est supérieure aux versions précédentes – la responsabilité reste la votre pour toute perte d’élément non sauvegardé précédemment, y compris bookmark ou comptes de contacts, signatures de mail, etc)
    • Si vous avez DEJA une version de Office365 d’installée, mais moins complète, il faut également désinstaller avant d’installer
    • Si vous avez DEJA la version aussi complète, vous n’avez rien besoin de désinstaller ni d’installer, et faut seulement se créer une autre session dans le cas d’un ordinateur, et se connecter depuis cette autre session avec le user de votre compte OSI.

De la même manière qu’il est fortement conseillé (pour ne pas dire absolument nécessaire) qu’un organisme existant qui prend un mandat OSI crée un Département séparé dans son organisation existante pour intégrer sa collaboration avec OSI, il en va de même sur les machines : utiliser deux comptes cloud (perso ou pro autre, et pro OSI) sur une même session, provoque des soucis, et des retards de collaboration. Par exemple, la non visualisation de documents partagé juste parce que l’on ne sait pas que l’on regarde dans le fichier de partage de l’autre compte. Le mieux est donc d’avoir deux sessions séparée, et une dédiée à ses activités à OSI.

Brèves Toutes les brèves