Comité de Direction

, par  *DG, *Président OSI

Les séances du Comité de Direction sont actées au sein de la rubrique Communautés de Pratiques > Accès 100 : Direction Générale.

Cette pagé décrit le Règlement du Comité de Direction.

Le Comité de Direction (CoDir) a été créé dans les faits sur décision commune de la Direction Générale et de la Présidence. Il ne s’agit donc pas d’un organe statutaire de l’ONG, mais d’un outil qui a été mis en place afin d’augmenter encore plus la transparence, l’adaptation, ou encore le retro-contrôle par ses pairs, selon les sujets traités en CoDir. Son fonctionnement est régit par ce présent Règlement Intérieur.

 Règles de composition du CoDir

  • Maximum 10 personnes, désignées par consensus par DG et Président (si ce que DG et Président font ne convient pas aux membres d’OSI, alors le changement de pratique des DG et Président, ou le changement des DG et Président, doit être vu au FORUM DE GENEVE)
  • Représentatif de la composition d’OSI en termes de Groupes Locaux (Continent/Taille du Groupe Local)
  • Les membres doivent relever des Critères conditionnant une participation au Co-Dir (voir plus bas)
  • Il est possible d’inviter un-e expert d’un sujet, externe ou interne à OSI, pour une partie de la réunion

 Contrôle externe du CoDir

En plus du contrôle interne joué par les pairs présents aux côtés de la Direction (les membres du CoDir), les membres du Comité Exécutif de l’ONG reçoivent également en copie la totalité des Procès Verbaux des Décisions prises en réunions du CoDir, et en copie la totalité des échanges réalisés sur le forum de discussion du CoDir.

 Composition actuelle du CoDir

  • President-e (Thomas EGLI)
  • DG (Dominique ANDREANI)
  • Solène TOUZEAU
  • Sylvain ALLOMBERT

Anciens membres :

  • Anne OUVRARD
  • Jerome MATHEY
  • Alain CASENOVE

 Critères préalables à la participation du CoDir

  • Implication dans la gouvernance de son Groupe Local
  • Reconnaissance interne par le suivi des St2 et St3
  • Reconnaissance externe (c’est à dire la capacité à traiter des sujets que sont ceux d’un Comité de Direction)
  • Capacité démontrée à porter et garantir les cycles fondamentaux d’OSI (tous les pré-camps, post-camps, passage des St2 par les Educs Pro, suivi de toutes les étapes)
  • Capacité de discernement et de réfléchir posément

 Critères conditionnant son maintien au CoDir

« la Charte du CoDir »

  • Savoir séparer son rôle de Responsable dans OSI de son rôle de membre du Comité de Direction (qui sont deux choses différentes, pour lesquels les intérêts et les critères de décision ne sont pas les mêmes)
  • Savoir séparer son rôle de membre du Comité de Direction de sa vie personnelle
  • Savoir prendre des décisions même quand elles devront fâcher un-e ami-e présent-e dans OSI
  • Obligation Totale de Réserve sur la diffusion de ce qui a été échangé et décidé au sein du Comité de Direction

 Etapes d’adhésion au CoDir

Se préparer pendant une année, à ce futur rôle qui débutera un an plus tard :

  • S’informer sur la manière dont on sera intégré au CoDir (formes des réunions, protocoles de décisions...)
  • S’informer sur les projets et questions qui sont et seront vus au CoDir
  • Avoir un échange individuel avec la DG ou la Présidence (tous deux membres du CoDir), sur les points que l’on voudrait aborder une fois présent dans le CoDir, et simuler le types de réflexions ou de décisions que cela devrait ou pourrait prendre
  • Au FORUM DE GENEVE suivant la décision, et précédant l’entrée au CoDir, le futur membre d’un CoDir :
    • prend un rôle de direction complète sur tout un pan de l’organisation
    • et doit recevoir un rôle de co-animation de type mentorat auprès d’un-e membre actuel du Comité de Direction sur tout un pan de décisions politiques
  • Les premiers 12 mois d’implication au CoDir se passent ensuite uniquement sur les séances abordant des sujets de gestion courante (sujets faciles et non polémiques)
  • Ensuite, au bout de 12 mois nous avons une implication complète si à ce stade tout continue à rouler efficacement.

 Format de Décision Finale d’un CoDir

Consensus assorti d’une feuille de route de mise en oeuvre = ce qui évite un consensus mou ou une décision effective seulement à la majorité.

 Ce qui n’entre pas dans l’Agenda d’un CoDir

  • Toute question relevant de la gestion quotidienne du siège, qui relève du travail courant de la DG (s’il faut aborder un changement de manière de faire du DG, ou aborder le changement du DG = il faut alors traiter ce sujet au FORUM DE GENEVE)
  • Toute question financière (positive ou négative) de 0% à 10% du Chiffre d’Affaire de l’ONG en général, est vue par la DG et ses services propres, dans le cadre du traitement des affaires courantes
  • Toute question relevant de la Direction des Opérations, relevant du travail quotidien des Directions des Opérations
  • Toute question relevant des réunions de gouvernance des Groupes Locaux,avec tous leurs membres constituants
  • Tout sujet qui relève du FORUM DE GENEVE

 Ce qui entre dans l’Agenda d’un CoDir

  • Ce qui devrait être fait par la DG, le CR et la Présidence et leurs services de manière courante mais qui a été omis, est juste rappelé par le CoDir (et la DG/CR/Présidence s’engage à le faire formellement dans les actes du CoDir si en effet cette tâche relève de ses services)
  • Comité de Filière (définition et mise à jour des objectifs des Programmes)
  • Suivi budgétaire du siège de l’ONG (le suivi budgétaire des Groupes Locaux et des Projets est traité par la Direction des Opérations du Groupe Local en séance avec la DG, et si nécessaire, en réunion de Gouvernance du Groupe Local)
  • Attribution du Prix de l’Excellence donné en marge du FORUM DE GENEVE, et mise en oeuvre de cette attribution
  • Grandes questions RH (soit grands postes clés, soit plusieurs personnes concernées)
  • Grandes questions méthodologiques relevant de l’ordre de la direction opérationnelle de l’ONG et des Groupes Locaux seulement (car les grandes questions méthodologiques relavant de la stratégie et du développement sont vues au FORUM DE GENEVE)
  • Toute question financière (positive ou négative) de 11% à 20% du Chiffre d’Affaire de l’ONG en général, est vue par le CoDir restraint (DG + Présidence) avec l’appui de leurs services, afin de permettre une décision suite à un dialogue et un débat contradictoire dans un cadre exécutif
  • Toute question financière (positive ou négative) de 21% ou + du Chiffre d’Affaire de l’ONG en général, est vue par le CoDir général (avec les membres présents)
  • Toute question ou un-e participant-e a été mis en danger sur une activité, ou plus généralement toute question d’ordre pénal, quel que soit le Groupe Local, et toute question idoine à voir en prévention pour éviter que tel soucis puisse se produire
  • Plus généralement toute question d’ordre exécutif, dans laquelle beaucoup d’opérateurs sont concernés, et qu’il faudrait prendre de manière collégiale, alors que cela ne relève ni d’une réunion d’un Groupe Local, ni d’une réunion du FORUM DE GENEVE, ou bien relevant d’une décision qu’il faudrait prendre plus tôt que le prochain FORUM DE GENEVE
  • La mise à jour ou le maintien des règles de fonctionnement du CoDir
  • Tout membre du CoDir peut proposer un sujet à l’Agenda du CoDir

Brèves Toutes les brèves