Quels sont les enjeux scientifiques et/ou éducatifs à résoudre sur le pays ?

, par  Chloé LAROSE

Message initial

Le 5 novembre à 19:21, par Chloé LAROSE En réponse à : Quels sont les enjeux scientifiques et/ou éducatifs à résoudre sur le pays ?

Quels sont les enjeux scientifiques à résoudre au Bénin ? Et quels sont les enjeux éducatifs ?

Dernier messageRépondre

  • Le 16 novembre à 17:09, par Abdel En réponse à : Quels sont les enjeux scientifiques et/ou éducatifs à résoudre sur le pays ?

    Le Bénin compte plus de 11,5 millions d’habitants, dont près de 49 °/0 vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Malgré sa stabilité politique, le Bénin reste l’un des pays les moins avancés d’Afrique. Sa population est jeune, et c’est un pays avec beaucoup de potentiel dans la région : ressources agricoles et touristiques importantes, pays proche des grands marchés du Nigéria et de l’arrière-pays et centre de transit important. L’éducation est un droit humain pour tous et est capitale pour le bon développement et l’avancée économique.
    Les enjeux éducatifs et scientifiques et de développement du Bénin tournent aujourd’hui autour des orientations du Plan Décennal de Développement du Secteur de l’éducation. Ces orientations générales portent sur les axes suivants :
    - le renforcement du pilotage du système basé sur le développement des capacités de planification, de gestion, d’évaluation permanente du système et de programmation des recrutements ;
    - le renforcement de la qualité de l’enseignement et des apprentissages ;
    - L’amélioration de l’offre éducative ;
    - la résorption des disparités entre genres et entre régions ;
    - l’accroissement du rôle du secteur privé et de celui des communautés locales dans l’offre éducative qui sera recherché par la mise en place d’une politique de promotion adéquate ;
    - l’amélioration du dialogue social avec les partenaires sociaux pour favoriser des années scolaires paisibles et laborieuses, garantie d’un temps scolaire propice pour une acquisition de connaissances et de compétences suffisantes.
    - Construction des salles de classe parce que les salles de classe font souvent cruellement défaut, les cours sont donnés en sureffectifs (certains dépassent les 100 élèves), les classes sont très hétérogènes et de fortes inégalités régionales rendent l’uniformité éducative impossible dans le pays ;

    • Renforcer le système et le dispositif de formation initiale et continue des acteurs du secteurs, en passant par les personnels administratifs , les enseignants et le personnel d’orientation ;
    • Augmenter les capacités d’accueil, diversifier les programmes de formation et améliorer les performances de l’enseignement et de la formation technique et professionnelle ;
    • Développer une offre de formation professionnelle adaptée aux besoins du développement économique, en partenariat avec le secteur privé ;
    • Manque énorme des matériels pour effectuer des stages pratiques dans le domaine de la recherche scientifique.
    • les enseignants sont sous-payés, À cela s’ajoute une très grande précarité des enseignants : toujours dans le secondaire, 95% sont vacataires et gagnent moins par heure enseignée. Les 5% restants étant répartis entre des agents permanents de l’État (APE) – qui disposent d’une formation pédagogique certifiée – et des agents contractuels de l’État (ACE). La majorité d’entre eux ne dispose donc que de peu ou pas de formation pédagogique, souffre d’une insuffisance de matériel didactique et de difficultés voire absence d’accès aux moyens numériques (2,7 ordinateurs et 4,9 connexions Internet pour 100 habitants)………etc